Qu’est-ce qu’une cote de pari sportif?

Une cote représente le gain potentiel que le parieur peut recevoir si son pari est gagnant. C’est le site de pari sportif qui la détermine. Il faut savoir qu’une cote est nombre décimal (1.82 ou 2.13 par exemple) qui ne peut être inférieur à 1. Donc pour bien parier, il est fondamental de connaître les caractéristiques d’une cote de pari sportif.

Calcul du gain potentiel

Le gain potentiel est le gain que le joueur pourra éventuellement toucher si son pari s’avère être gagnant. Voici le calcul pour le déterminer:

Mise x Cote = Gain potentiel

Avec cet exemple concret, voyons ce que cela donne. Sur le match PSG/Leipzig de ligue des Champions, nous avons misé 150€ sur la victoire de l’équipe du PSG à la cote de 1.54, chez le bookmaker Winamax (voir image ci-dessous). Il s’est avéré que PSG a effectivement gagné le match 3-2, et donc, notre pari est gagnant.

  • En suivant la formule ci-dessus, notre gain est égal à 150€ * 1.54 = 231€. C’est d’ailleurs ce qu’à payé Winamax.
  • Si PSG avait perdu ou qu’il y ait eu match nul, nous aurions perdu 150€.
Mise de 150€ à une cote de 1.54

En clair, la somme que vous pouvez perdre est fixe, par contre les gains potentiels sont fonction de la cote que le bookmaker propose.

A savoir
Selon nos relevés et ceux de l’institut Odoxa, C’est Winamax qui propose, en moyenne, les cotes les plus élevées du marché français.

Différence entre gains et bénéfices

De nombreux parieurs confondent bénéfices et gains. Or il y a une différence assez importante entre les 2. Le bénéfice est le montant factuellement gagné par le parieur, une fois déduction faite de la mise. Tandis que le gain est le retour global du parieur à l’issue de son pari, c’est-à-dire le bénéfice + la mise.

Gain = Mise + Bénéfice

Concrètement, toujours en prenant notre exemple ci-dessus:

  • Notre gain est de 231€, c’est d’ailleurs ce que nous indique Winamax.
  • En réalité notre bénéfice n’est que de 81€ (231€ de gains -150€ de mise).

Il est très important de bien distinguer bénéfices et gains, car l’erreur commune consistant à penser “j’ai gagné 231€”. Or en réalité vous n’avez gagné que 81€. Ceci peut avoir des conséquences financières sur le long terme. En considérant bien que le gain n’est pas le bénéfice réel, on diminue les risques d’addiction et de devenir un joueur compulsif. Retrouvez d’autres conseils ici pour progresser dans les paris sportifs .

Nos articles à découvrir

Une cote est une probabilité

Implicitement, la cote représente la probabilité que le bookmaker donne à l’événement. En effet, le site de pari sportif établira ses cotes en fonction des probabilités qu’il attribue à l’événement de se produire. Pour calculer cette probabilité, il suffit de prendre l’inverse de la cote. Par exemple, PSG était coté à 1.54, ce qui signifie que Winamax attribuait 1/1.54= 64.9% de chances à la victoire du PSG.

Il faut toutefois prendre en compte, la marge de Winamax. En effet, un site de pari sportif n’est pas une organisation à but non lucratif; il fera donc en sorte que la somme des cotes n’atteigne jamais 100% afin de tirer un profit quelque soit le résultat d’un match. C’est ce qu’on appelle le taux de retour aux joueurs (TRJ).

Vous pouvez par exemple, ce que font de nombreux parieurs, jouer la baisse de cotes. C’est-à-dire miser une cote qui a fortement baissé. En effet, cela signifie que cette éventualité à massivement la faveur des parieurs. Ainsi, il est raisonnable de penser qu’une très grosse information concernant le match est sortie, et que les premiers avertis se sont ruées sur cette cote.

Toucher la meilleure cote c’est + de bénéfices

Pour maximiser les profits, il est très important d’obtenir la meilleure cote pour son pari sportif. En effet, à mise constante, plus la cote sera élevée, plus le profit sera important. On trouve fréquemment un écart de 0.10 points de cote entre 2 sites de paris sportifs notées A et B :

  • Si le pari est perdant, vous perdez 100€ quelque soit le bookmaker choisi.
  • Par contre, si le pari est gagnant, votre profit sera de 10€ supérieur chez B que chez A. C’est loin d’être négligeable, surtout si cet écart est cumulé sur des dizaines de paris.

Il est donc primordial d’obtenir la meilleure cote. Pour cela, servez-vous de notre classement des bookmakers légaux en France . Il vous indiquera directement quel bookmaker propose la cote la plus élevée en moyenne pour votre pari.

Taux de retour aux joueurs (TRJ)

On définit le Taux de retour aux joueurs comme étant le rapport entre la sommes d’argent reversées aux parieurs divisée par la somme totale des mises. Malheureusement les applis de paris sportifs ne sont pas des oeuvres caritatives, elles prélèvent donc une partie de l’argent des parieurs. Pour cela, les sites de paris sportifs en profitent pour rogner les cotes d’une ligue très populaire comme la Premier League par exemple. En France, en moyenne, le TRJ est plafonné à 85% en moyenne. Cependant pour certains paris, il peut aller jusqu’à 97% et sur d’autres à 60%. Mais en moyenne, il ne doit pas dépasser 85%.

Ainsi plus le TRJ s’approche de 100% et moins le bookmaker prélève d’argent. Dans ce cas, il propose des cotes très compétitives. Inversement, plus le TRJ s’éloigne de 100%, et moins les cotes proposées seront compétitives.

Comment calculer le TRJ?

Pour un pari à k issues possibles, avec k cotes notées C1 , …., Ck le TRJ sera donné par la formule mathématique :

100/ [ (1/C1 )+…+(1/Ck )]

Ainsi pour le match de tennis Kuzmanov / Broady , qui a 2 issues possibles, C1 = 2.40 et C2 = 1.48 (voir image ci-dessus). Dans ce cas, le TRJ associé à ce pari vaut 100/[ (1/2.40)+(1/1.48)] = 91.55%

Donc, le parieur astucieux a tout intérêt à aller prendre ses paris là où le TRJ se rapproche le plus possible de 100%. Or certains bookmakers prélèvent plus d’argent que d’autres d’où un TRJ plus élevé, et donc plus intéressant pour le parieur.

Les meilleurs bookmakers pour la hauteur des cotes

Cotesports.fr calcule régulièrement et tout au long de l’année le TRJ moyen de chaque site de paris sportifs. Ainsi, nous pouvons savoir précisément quel bookmaker a tendance à proposer des cotes compétitives et sur quel type de paris.

Numéro 1: Winamax

Il s’agit incontestablement du site de pari sportif légal en France, le plus performant en matière de retour aux parieurs. Il propose la meilleure cote du marché dans plus de 50% des paris. Et ceci quelque soit le sport considéré. Même pour les paris du type over/under au fooball, Winamax atteint le chiffre de 80% de meilleures cotes. Clairement, en choisissant Winamax, le parieur aura la certitude de maximiser ses gains potentiels.

En moyenne, les cotes les plus hautes du marché
Streaming au top : nombreux matchs diffusés et mode Multiplex
Le meilleur bonus: plus gros montant, facile à débloquer

Numéro 2: Zebet

Zebet fait un effort très important sur la compétitivité de ses cotes pour 2 sports : le football et le tennis. Il faut dire qu’il s’agit des 2 disciplines les plus appréciées des parieurs. Pour ces sports, Zebet va jusqu’à proposer un TRJ de 96%. Donc, celui qui aime le football et le tennis aura tout intérêt à choisir Zebet car il offre des cotes vraiment performantes. Par contre, sur les autres sports, les cotes de cette appli de paris sportifs laissent un peu à désirer.

100€ de paris gratuits + 50€ cashback

Les meilleures cotes turf avec Zeturf
Performant sur les paris en direct
Appli mobile très fonctionnelle

Numéro 3: Betclic

Le gros avantage de Betclic est de proposer un TRJ très homogène sur tous les sports, et tous les types de paris. Ainsi, il est rarement au top du marché en matière de cotes, mais n’est jamais au plus bas non plus. Il offre donc un système de cotation très cohérent quelque soit le pari considéré. Ainsi, les parieurs très complets, aimant de nombreux sports et types de paris, auront tout intérêt à choisir Betclic.

Jusqu’à 100€ de paris offerts

La meilleure appli mobile, idéale pour débutant
Cotes élevées sur les paris secondaires, du type plus ou moins
Très nombreux sports et matchs diffusés en streaming
Cotesports.fr
Logo