Cotes de pari sportif : explications, calcul et stratégies de gains

Notre guide complet pour comprendre le fonctionnement d’une cote, et comment s’en servir pour améliorer vos paris sportifs.

Comment fonctionne une cote de pari sportif ?

Une cote représente le gain potentiel que le parieur peut recevoir si son pari est gagnant. C’est le site de pari sportif qui la détermine. Il faut savoir que c’est un nombre décimal (1.82 ou 2.13 par exemple) qui ne peut être inférieur à 1.

Calcul du gain potentiel pour un pari simple

Pour savoir combien votre pari simple rapportera s’il est gagnant, il faut multiplier la valeur de la cote par le montant de votre mise :

Mise x Cote = Gain potentiel

Si votre pronostic est gagnant, le gain potentiel sera reversé sur votre solde bookmaker. En revanche, s’il est perdant, le montant de la mise effectuée sera déduite de votre solde.

Exemple

gain déterminé par la cote
Mise de 150€ à une cote de 1.54

Sur le match PSG/Leipzig de ligue des Champions, nous avons misé 150€ sur la victoire de l’équipe du PSG à la cote de 1.54, chez le bookmaker Winamax (voir image ci-dessous). Il s’est avéré que PSG a effectivement gagné le match 3-2, et donc, notre pari est gagnant.

  • En suivant la formule ci-dessus, notre gain est égal à 150€ * 1.54 = 231€. C’est d’ailleurs ce qu’à payé Winamax.
  • Si PSG avait perdu ou qu’il y ait eu match nul, nous aurions perdu 150€.

En clair, la somme que vous pouvez perdre est fixe, par contre le gain potentiels sera fonction de la cote . Voir ici bien comprendre les différents types de paris.

Pour un pari combiné

gain potentiel du combiné :1.53*2.45*2.30 = 8.62

Pour un coupon en combiné (voir ici nos stratégies gagnantes sur ces paris), il faut multiplier les cotes de chaque sélection entre elles. D’ailleurs, le bookmaker indiquera toujours la cote totale de votre pari avant que vous ne le validiez. Ainsi, vous n’aurez pas à la calculer vous-même. Pour notre combi à 3 sélection ci dessus, le gain potentiel est :

10€ *1.53*2.45*2.30 = 86.20€

Par contre, pour qu’un combiné soit gagnant, il est impératif que chaque sélection soit gagnante aussi. Ainsi, avec une seul erreur de pronostic, vous perdrez votre mise.

Ne pas confondre gain annoncé et bénéfice

De nombreux parieurs confondent profits réalisés et gains. Le bénéfice est le montant factuellement gagné par le parieur, une fois déduction faite de sa mise. Tandis que le gain annoncé par le bookmaker est le retour global du parieur à l’issue de son pari, c’est-à-dire le bénéfice + le montant de l’enjeu.

Bénéfice réel = Gain – Mise

Concrètement, toujours en prenant notre exemple sur le PSG :

  • Notre gain est de 231€, c’est d’ailleurs ce que nous indique Winamax.
  • En réalité notre bénéfice n’est que de 81€ (231€ de gains -150€ de mise).

Il est très important de bien distinguer bénéfices et gains, car l’erreur consistant à penser « j’ai gagné 231€ » est très fréquente. Or en réalité vous n’avez gagné que 81€. Ceci peut avoir des conséquences financières sur le long terme. En considérant bien que le gain n’est pas le bénéfice réel, on diminue les risques d’addiction et de devenir un joueur compulsif. Retrouvez ici les cotes pour l’EURO 2024

Comment lire une cote pour améliorer vos paris ?

Il y a plusieurs informations dans une cote. Voici les points-clés qui vous aideront à la décrypter

Une cote est une probabilité

Implicitement, la cote représente la probabilité que le bookmaker donne à l’issue du match. En effet, le site de pari sportif établira sa cotation en fonction des probabilités qu’il attribue à l’événement de se produire. Pour calculer cette probabilité, il suffit de prendre l’inverse de la cote. Par exemple, PSG était coté à 1.54, ce qui signifie que Winamax attribuait 1/1.54= 64.9% de chances à la victoire du PSG.

Probabilité = 1/cote

Espérance positive de gain et TRJ

Une cote à espérance positive de gain signifie que sur un grand nombre de paris, vous gagnerez plus d’argent que vous n’en perdrez. C’est une notion familière des joueurs de poker, que l’on peut appliquer aussi aux paris sportifs.

Il faut toutefois prendre en compte, la marge de l’opérateur. En effet, un site de pari sportif n’est pas une organisation à but non lucratif. Il fera donc en sorte que la somme de tous les gains donnés aux parieurs n’atteignent jamais 100% afin de tirer un profit quelque soit le résultat d’une rencontre. C’est ce qu’on appelle le taux de retour aux joueurs (TRJ).

Lire notre tableau cote/probabilité

Ce tableau ci-dessous, permet de déterminer les cotes à espérance positive de gain en fonction de la probabilité attribuée au match. Si la cote du bookmaker est supérieure à la probabilité, alors on est un pari à espérance positive de gain.

ProbabilitéCote supérieure à
10%10
20%5
30%3.03
40%2.50
50%2.00
60%1.67
70%1.43
80%1.25
90%1.11

Imaginons que dans le match Djokovic / Alcaraz, vous donniez une probabilité de victoire pour Djokovic de 60%. Le site vous propose une cote de 1.80. Or d’après ce tableau, si la cote est supérieure à 1.67, le pari devient statistiquement gagnant. Il faut donc miser. Voici la méthode pour se servir efficacement de ce tableau.

Sur quels sites trouver les meilleures cotes ?

Pros
 
1
Bonus Max : 350€
Pros
Propose la meilleure cote dans plus de 50% des cas, tous types de paris confondus
Très performant en pré-match et sur les gros marchés : foot 1N2, tennis
2
Bonus Max : 370€
Pros
Le meilleur pour les cotes en live
Au top pour les paris over/under et buteurs
3
Bonus Max : 100€
Pros
Les meilleures cotes pour la NBA et le rugby
Performant dans la cotation sur les paris dits secondaires

Winamax, Unibet et Parions Sport sont les 3 bookmakers proposant en moyenne, les cotes les plus élevées du marché. Cotesports.fr relève et analyse les cotes des sites de paris en ligne en France, tout au long de l’année. Retrouvez notre bilan des sites proposant les meilleures cotes en Juin 2024

Stratégies de gains basées sur les cotes

Pour maximiser vos gains, l’idéal est d’avoir plusieurs sites de paris sportifs à son arsenal, afin de pouvoir toucher la cote qui sera la plus rémunératrice pour votre pari.

Profiter des cotes boostées

variation de cotes boostées
Exemple de cotes boostées

De nombreux bookmakers proposent ce qu’ils appellent des cotes boostées. Il s’agit, dans ce cas, d’augmenter la cote initiale que le bookmaker proposait. Un exemple typique est : « La victoire du PSG cotée à 1.70 au lieu de 1.30 ». En savoir plus sur les cotes boostées .

En analysant correctement la rencontre et avec une bonne connaissance des équipes ou des joueurs, elles peuvent être de belles opportunités de profit. On peut aussi aller miser sur l’issue opposée du pari boosté afin d’obtenir des profits garantis. Attention tout de même avec ces promotions qui sont parfois piégeuses.

Comparer les cotes

Grâce à notre comparateur de cotes, vous saurez directement quel site de paris sportifs vous permettra de gagner le plus. Elles varient souvent d’un bookmaker à l’autre, ce qui signifie que pour un même événement, certains sites peuvent offrir des rendements plus avantageux que d’autres. En choisissant les meilleures cotes disponibles, les parieurs augmentent leurs gains en cas de victoire. De plus, les comparer permet de mieux comprendre le marché et de repérer des opportunités intéressantes que les autres parieurs pourraient négliger.

Jouer la baisse de cote

évolution de cote

Vous pouvez aussi, ce que font de nombreux parieurs, jouer la baisse de cotes. C’est-à-dire miser sur celles qui ont fortement baissées. En effet, cela signifie que cette éventualité à massivement la faveur des parieurs. Ainsi, il est raisonnable de penser qu’une très grosse information concernant le match est sortie, et que les premiers avertis se sont ruées sur cette cote. Généralement, il s’agit d’un signal fort sur l’issue probable d’un match.

Différence entre cotes hippiques et cotes de paris sportifs

Une cote hippique n’est en fait qu’une estimation du gain que l’on encaissera. Tandis qu’une cote de pari sportif est fixe et indique avec certitude le gain réellement touché.

Pari mutuel pour les courses hippiques

cote pour un pari hippique

Dans le système de pari mutuel, tous les paris placés sur une course sont mis en commun dans un pot collectif. L’opérateur de paris prélève dessus sa commission, puis le reste de l’argent est réparti entre les parieurs qui ont misé sur le résultat gagnant. Dans ce cas, l’opérateur est neutre

Finalement, quand on parie sur le turf, il ne s’agit en réalité que d’une estimation du gain que le cheval en simple gagnant. En effet, on ne peut connaître les gains que l’on va toucher qu’à l’issue de la course et une fois que les rapports officiels sont publiés. Par exemple, le cheval numéro a une cote de 3.1/1 ( on dit 3.1 contre 1). Cela signifie, que s’il remporte la course, il rapportera 3.1€ pour 1€ misé dessus.

Paris sportifs à cotes fixes

On peut classer les paris sportifs dans la catégorie des paris à cotes fixes. En effet, vous connaissez à l’avance les gains que vous allez potentiellement toucher en cas de pari gagnant. Ici quelque soit le montant de paris collectés, le bookmaker paiera le gain annoncé par la cote au moment de la prise de du pari. En quelque sorte, vous misez contre le bookmaker. Cependant, sur des sites comme www.footix.fr , vous pourrez trouver des informations vous permettant d’optimiser vos paris.

Ces deux systèmes offrent des expériences de pari distinctes, avec le pari mutuel favorisant une distribution dynamique des gains et le pari à cote fixe offrant une certitude de retour dès le départ. A noter que pour les grilles Loto Foot, les bookmakers utilisent le système du pari mutuel.

Questions fréquentes

Comment les bookmakers déterminent-ils les cotes ?

Les bookmakers utilisent des algorithmes complexes, des analyses statistiques et des informations sur les événements sportifs pour déterminer leurs cotes. Ils les ajustent ensuite en fonction des paris placés par les parieurs pour équilibrer leur risque financier.

Cela vous intéressera aussi
Cote&Sports
Logo