Ligue des champions féminines : pourquoi parier sur une victoire d’Arsenal

 

Tombé dans la même partie de tableau que le PSG (quart de finale), Lyon et le Bayern Munich (adversaires possibles en demi-finale), Arsenal est l’un des outsiders de l’édition 2019-2020 de la Ligue des Champions. Pourtant, le club londonien a de quoi surprendre les favoris.

Le tirage au sort du 8 novembre n’a pas été très clément pour Arsenal. Les championnes d’Angleterre ont été piochées avec le Paris Saint-Germain en quart de finale, avant d’être placées dans la même partie de tableau que l’Olympique Lyonnais et le Bayern Munich (championnes d’Allemagne). Les deux clubs français sont estimés comme de grands favoris pour remporter la compétition en mai prochain, notamment les Lyonnaises, championnes en titre pour la deuxième année consécutive.

Le PSG, premier adversaire d’Arsenal, est une force montante du football féminin. Le club a atteint au moins le stade des demi-finales 3 fois en 5 ans. Mais de l’autre côté, les Françaises ne sont plus arrivées dans le dernier carré depuis 2017 (défaite en finale contre Lyon aux tirs au but). Vainqueur en 2007 et plus présent dans le top des équipes européennes depuis la saison 2013-2014, Arsenal souhaite revenir au plus haut niveau, et a les qualités pour le faire.

Une montée en puissance impressionnante

Parier sur le football féminin est une tendance qui gagne en popularité avec les années. Plusieurs plateformes, telles que le site de paris en ligne Betway par exemple, proposent de miser sur des équipes féminines, surtout depuis que le niveau se resserre entre les clubs et que les surprises sont possibles. Comme la saison dernière. Le club qui a créé l’exploit en faisant chuter le Paris Saint-Germain en quart de finale était une équipe qu’Arsenal connaît bien : Chelsea. Les rivaux londoniens des Gunners ont dominé le match aller chez eux (2-0), puis sont allés assurer leur qualification en marquant un but au Stade Jean Bouin (2-1). En demi-finale, les Blues ont même fait très peur à l’Olympique Lyonnais. Les championnes de D1 Féminine ont concédé un but chez elles (2-1) puis ont été tenues en échec à Londres (1-1). Arsenal est le style d’équipe du même calibre que Chelsea. Elle joue d’ailleurs presque à jeu égal avec les Blues en Women’s Super League, à qui elles ont piqué le titre de championnes l’année dernière.

Cette victoire finale, dans un championnat aussi compétitif que celui d’Angleterre, est le symbole du renouveau des Gunners. Après avoir passé 4 années d’affilée bloqué sur la 3ème marche du podium, le club est parvenu à récupérer le titre qui lui filait entre les doigts depuis son ère de domination entre 2011 et 2012 (deux titres consécutifs). Le renouveau d’Arsenal vient en grande partie de recrues devenues indispensables à l’équipe aujourd’hui. Venue s’ajouter à des cadres comme Jordan Nobbs, la talentueuse Néerlandaise Danielle Van de Donk est devenue la plaque tournante du milieu de terrain depuis son arrivée en 2015. Elle est rejointe 2 ans plus tard par l’un des plus grands espoirs du football anglais, Beth Mead (24 ans). Mais la recrue la plus importantes de ces dernières années est Vivianne Miedema. L’avant-centre des Pays-Bas est considérée comme l’une des meilleures du monde. Depuis son transfert en 2017 chez les Gunners, elle a marqué 53 buts en 59 matches sous les couleurs du club (dont 30 en WSL). Parier sur un but de Vivianne Miedema est une valeur sûre qui peut rarement faire perdre gros.

Un pari osé à tenter

Le choix entre le PSG et Arsenal peut s’avérer compliqué. Les cotes sur les sites de paris sportifs prouvent à quel point les deux clubs sont à chaque fois annoncés favoris pour remporter leurs rencontres respectives. A titre d’exemple, la cote pour une victoire de la Fiorentina contre les Gunners était à 23.11 le 26 septembre dernier en Ligue des Champions. Encore plus impressionnant pour le PSG contre Breidablik le 31 octobre : une défaite de Paris était à 36.58. C’est seulement face à des équipes du même calibre que les écarts se resserrent fortement. Il est aussi important de tenir compte du fait que durant les derniers matchs de Ligue des Champions de Paris, la tendance était claire : beaucoup de buts marqués à l’extérieur, puis un score serré au match retour. Mais parier sur un scénario similaire face à Arsenal serait un risque difficile à prendre. D’autant plus que les sites de statistiques et de scores tels que Soccerway rappellent que la dernière et seule opposition entre les deux équipes date d’une rencontre amicale en août 2018 qui s’est soldée sur un match nul (2-2).

Au final, étant donné la forme d’Arsenal et sa montée en puissance depuis la saison dernière, il semblerait que c’est le moment idéal pour parier sur la victoire d’une équipe comme celle-là, que peu de personnes attendent et qui pourrait pourtant surprendre tout le monde.

Check Also

Vbet, un nouveau bookmaker aux super cotes: jusqu’à 100€ offerts

Un nouveau bookmaker fait son apparition sur le marché français; il s’agit de Vbet. Déjà …

Cotesports.fr